Ville.gouv.fr - Ministère de la Ville
Cliquez ici pour augmenter la taille du texte | Cliquez ici pour réduire la taille du texte | Cliquez ici pour la default taille du texte | imprimer la page Accédez à l'article en anglais
print
600 millions d’euros pour le développement économique des quartiers prioritaires
28/04/2014
600 millions d'euros pour le développement économique des quartiers prioritaires

« L’Etat avec le programme des investissements d’avenir et la Caisse des dépôts consacreront sur 2014-2020 une enveloppe de 600 millions d’euros pour lever des investissements privés et co-investir dans des projets structurants, comme des pépinières d’entreprises ou des maisons de santé ».

C’est ce qu’a annoncé Najat Vallaud-Belkacem, ministre de la Ville, dans un courrier adressé ce matin aux maires ayant, sur leur territoire, des quartiers prioritaires en guise de feuille de route de son ministère s‘agissant de politique de la ville. Objectif : déployer d’importants moyens financiers au bénéficie de la compétitivité et de l’emploi dans les quartiers de la politique de la ville. « La politique de la ville ne peut réussir si elle n’est pas tout entière engagée sur le front de l’emploi », rappelle Najat Vallaud-Belkacem. Ainsi, au-delà des 5 milliards d’euros de subventions qui seront accordées par l’Anru dans le cadre du nouveau programme de renouvellement urbain, plusieurs dispositifs de soutien à l’entrepreneuriat dans les quartiers sont prévus en partenariat avec la Caisse des dépôts et la Banque publique d’investissement (BPI). « Je donnerai au plan entrepreneurs des quartiers les moyens de se déployer », écrit la ministre. Dans le même registre, l’établissement public pour l’aménagement et la restructuration des espaces commerciaux et artisanaux (Epareca) engagera 75 millions d’euros en faveur du développement du commerce de proximité dans les quartiers. Quant au devenir des zones franches urbaines, il fera l’objet d’un volet spécifique du rapport au Parlement consacré aux actions en faveur de la politique de la ville, qui devrait être présenté au cours de l’été.

Parallèlement à ces investissements, la ministre de la Ville met également l’accent, dans son courrier, sur la lutte contre les discriminations à l’embauche et dans l’emploi via notamment le développement de l’alternance et le renforcement de l’accès des résidents des quartiers prioritaires aux contrats aidés. La convention avec le ministère du Travail, de l’emploi et du dialogue social, signée en avril 2013, fera l’objet d’un point d’étape avec François Rebsamen à la rentrée 2014.

« Premier levier d’une politique de la ville réussie », la participation citoyenne est l’axe central des nouveaux contrats de villes. Dans le prolongement de la mise en place des conseils citoyens, consacrés par la loi du 21 février de programmation pour la ville et la cohésion urbaine, Najat Vallaud-Belkacem souhaite, comme elle le rappelle, l’expérimentation de budgets participatifs. Une initiative qui devrait être portée avec la collaboration des centres de ressources de la politique de la ville, des acteurs de premier plan dans la promotion, l’évaluation et la généralisation des dispositifs participatifs.

PDF - 877.4 ko Infographie - Une nouvelle feuille de route pour la politique de la ville

>> http://i.ville.gouv.fr/index.php/re...