Ville.gouv.fr - Ministère de la Ville
Cliquez ici pour augmenter la taille du texte | Cliquez ici pour réduire la taille du texte | Cliquez ici pour la default taille du texte | imprimer la page Accédez à l'article en anglais
print
À Villeneuve d’Ascq, Patrick Kanner démontre le potentiel de l’accession sociale à la propriété
#Brève | 31/01/2017
À Villeneuve d'Ascq, Patrick Kanner démontre le potentiel de l'accession sociale à la propriété

Le 30 janvier dernier, Patrick Kanner, ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, a lancé le premier programme d’accession sociale à la propriété de Vilogia, à Villeneuve d’Ascq (59).

D’emblée, le ministre a rappelé que, pour le Gouvernement, « Le logement, c’est la base de la dignité. Et l’une des principales aspirations de nos concitoyens est de pouvoir se sentir chez soi, dans un logement décent. C’est au pouvoir public de répondre à cette légitime aspiration, en veillant à ce que ne se forment pas des ghettos, de riches et de pauvres, les deux se faisant écho ».

D’où l’importance de ce type de conventions qui permettent, grâce au concours des acteurs privés, d’assurer la diversification de l’offre de logement, dans et à proximité des quartiers prioritaires de la politique de la ville. Le ministre a donc lancé ce programme en compagnie de Gérard Caudron, le maire de la commune, et de Jean-Pierre Guillon, président de Vilogia SA.

Repères

En décembre 2015, l’État et Vilogia ont signé une convention nationale par laquelle Vilogia s’est engagé à produire 2 000 logements en accession sociale à horizon 2026, dans les quartiers prioritaires. Cette convention était une première liant l’État et une entreprise sociale pour l’habitat. Le programme « Le Clos Matisse » concrétise cet engagement. Construit dans les 300 m du quartier prioritaire Résidence, il propose 35 appartements en accession sociale.

« Mais pour que les acteurs privés s’engagent, on ne peut pas se reposer uniquement sur leur responsabilité sociale. Souvent, elle existe, mais il faut aussi que, économiquement, cela ait un sens pour eux. C’est normal, c’est leur vocation. C’est pourquoi, au 1er janvier 2015, le Gouvernement a décidé d’étendre le taux réduit de TVA à 5,5 % pour l’accession sociale à la propriété dans l’ensemble des 1 500 quartiers prioritaires, ainsi que dans un périmètre de 300 m autour de ces quartiers, puis de 500 m pour les quartiers du nouveau programme de renouvellement urbain », a poursuivi le ministre. Cette mesure a contribué à la hausse sensible de la construction en accession sociale qui oscille, désormais, autour de 4 000 logements par an, dont 1 000 dans les quartiers en renouvellement.