Ville.gouv.fr - Ministère de la Ville
Cliquez ici pour augmenter la taille du texte | Cliquez ici pour réduire la taille du texte | Cliquez ici pour la default taille du texte | imprimer la page Accédez à l'article en anglais
print
Dans le Pas-de-Calais, Patrick Kanner signe deux protocoles de préfiguration
#Renouvellement Urbain | 14/03/2017
Dans le Pas-de-Calais, Patrick Kanner signe deux protocoles de préfiguration

Patrick Kanner, ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, a signé, le 10 mars dernier, les protocoles de préfiguration des nouveaux projets de renouvellement urbain des communautés d’agglomération de Lens Liévin et du Grand Calais.

Ces protocoles précisent l’ambition, le programme d’études et les moyens d’ingénierie qui permettront de transformer le cadre de vie des quartiers éligibles au Nouveau programme national de renouvellement urbain (NPNRU). Ce document est désormais un préalable à l’élaboration de toute convention pluriannuelle de renouvellement urbain, laquelle détermine le calendrier et les conditions financières et de mise en œuvre des travaux engagés dans le cadre du NPNRU. Dans le cadre du premier programme de rénovation du cadre de vie et du bâti, « 3 milliards d’euros ont été investis dans le Nord et le Pas-de-Calais », a rappelé le ministre.

Ce déplacement dans le Pas-de-Calais a également été l’occasion pour Patrick Kanner d’aller à la rencontre des jeunes bénéficiaires de la Garantie jeunes suivis par la mission locale de Calais. Après une expérimentation de trois ans, un décret (loi Travail) sur sa généralisation étend ce dispositif à tout le territoire national, depuis le 1er janvier 2017. Cette année, entre 100 000 et 150 000 jeunes pourraient bénéficier de cet accompagnement.

La Garantie jeunes, c’est quoi ?

La Garantie jeunes est un dispositif d’État, destiné à aider les 18-25 ans en situation de précarité dans leur accès à l’autonomie et à l’insertion professionnelle. Ce dispositif octroie une allocation forfaitaire de 461,72 euros mensuels (hors aide au logement) aux bénéficiaires qui s’engagent dans un parcours intensif d’accès à l’emploi et à la formation.