Ville.gouv.fr - Ministère de la Cohésion des territoires
Cliquez ici pour augmenter la taille du texte | Cliquez ici pour réduire la taille du texte | Cliquez ici pour la default taille du texte | imprimer la page Accédez à l'article en anglais
print
Favoriser la rénovation du patrimoine scolaire des quartiers populaires pour créer une école moderne et attractive
#Brève | 30/03/2017
Favoriser la rénovation du patrimoine scolaire des quartiers populaires pour créer une école moderne et attractive

Olivier Klein, maire de Clichy-sous-Bois et vice-président du Conseil national des villes (CNV), a réalisé un rapport sur l’amélioration du patrimoine scolaire qui a été dévoilé ce mardi 28 mars.

Réduire les inégalités entre les habitants des quartiers prioritaires de la ville (QPV) et le reste de la population en France reste une priorité nationale. L’amélioration du patrimoine des établissements scolaires situés en QPV est dans ce cadre un besoin largement exprimé. Après plusieurs mois de visites et d’entretiens au sein de différentes écoles en métropole et en Outre-mer, le maire de Clichy-sous-Bois, Olivier Klein, a pu ainsi dresser un premier panorama des écoles dites « dégradées » et proposer dans un rapport qui a été dévoilé ce mardi 28 mars des leviers méthodologiques et financiers pour résorber les situations.

Afin de contribuer à l’émergence d’une école moderne et ambitieuse qui puisse répondre aux défis de mixité sociale et accompagner les élus locaux dans la formalisation de leurs projets, le rapport préconise notamment le recensement et l’articulation des différentes sources de financement mobilisables pour créer, réhabiliter ou agrandir les établissements scolaires.

Au-delà d’une simple réhabilitation de façade, le rapport prône une véritable modernisation des établissements scolaires - construits en même temps que les quartiers dans lesquels ils se trouvent, qui pourra prendre la forme d’un rafraichissement des locaux mais aussi d’une réflexion sur l’offre pendant le temps scolaire (TPS, CPGE…) ou des services annexes intégrés à l’école (espace parents, PMI, médiathèque…). Autant de services qui contribueraient à renforcer l’attractivité des écoles des QPV, à la fois par leur modernisation mais aussi grâce au renforcement de l’offre pédagogique par l’ajout de services annexes. La réflexion doit également porter sur la question pédagogique dans le cadre du Projet éducatif territorial (PEDT).

Le rapport recommande que les travaux de rénovation des établissements scolaires de grande ampleur soient réalisés par l’intermédiaire de l‘Agence nationale pour la rénovation urbaine (Anru), à condition qu’ils soient intégrés dans un projet de rénovation urbaine ; alors que des travaux plus ponctuels pourraient faire l’objet d’un financement au titre de la dotation politique de la ville (DPV) ou du fonds de soutien à l’investissement local (FSIL), dont les critères d’attribution prévoient expressément la réhabilitation des établissements scolaires.