Ville.gouv.fr - Ministère de la Cohésion des territoires
Cliquez ici pour augmenter la taille du texte | Cliquez ici pour réduire la taille du texte | Cliquez ici pour la default taille du texte | imprimer la page Accédez à l'article en anglais
print
Le dispositif des délégués du Gouvernement est lancé
#Brève | 20/06/2016
Le dispositif des délégués du Gouvernement est lancé

Patrick Kanner et Hélène Geoffroy ont officiellement lancé, ce 20 juin, le dispositif des délégués du Gouvernement. Sélectionnés en mai dernier pour leur « dévouement » et leur « sens aigu du service public », les onze délégués interviennent d’ores et déjà dans des quartiers qui nécessitent une présence particulièrement renforcée et coordonnée de l’État.

« Vous avez été sélectionnés pour votre dévouement, pour votre sens aigu de l’État et du service public, pour votre volonté de relever le défi [afin de] faire la démonstration d’une République en actes dans les quartiers prioritaires de la ville », a relevé Patrick Kanner, ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, ce 20 juin, en lançant le dispositif des délégués du Gouvernement avec Hélène Geoffroy, secrétaire d’État chargée de la Ville. « Les délégués du Gouvernement ont pour mission de faire vivre l’action publique au service des quartiers », a-t-elle souligné.

« Les délégués du Gouvernement ont pour mission de faire vivre l’action publique au service des quartiers »,
Hélène Geoffroy, secrétaire d’État chargée de la Ville

Placés sous l’autorité du préfet de département, ces onze délégués du Gouvernement vont s’impliquer dans des quartiers de la politique de la ville, qui nécessitent une présence particulièrement renforcée de l’État. Leur mission : mobiliser et coordonner les dispositifs publics autour d’actions menées de manière partenariale et adaptée aux caractéristiques du quartier. Ils interviendront, à titre expérimental, pendant un an (renouvelable une fois) dans onze agglomérations pour l’heure ; douze au final, après la prochaine désignation du délégué de Seine-Saint-Denis.

Ils sont sous la coordination nationale de Sylvie Feucher, ancienne préfète déléguée pour l’égalité des chances dans le Val-d’Oise, notamment. Au niveau national, elle assurera le suivi de cette mesure, annoncée par le Premier ministre lors du Comité interministériel pour l’égalité et la citoyenneté du 26 octobre 2015.

« Vous devez faire en sorte que l’action publique se voie, « à vue d’œil ». Que les habitants des quartiers, qui ont des raisons légitimes de s’impatienter et de douter, [voient] que la puissance publique est bien là pour eux, et qu’ils soient rassurés », les a enjoint Patrick Kanner.

Qui sont-ils, où interviennent-ils ?

  • > Sylvie Feucher, préfète, est nommée coordinatrice nationale des délégués du gouvernement.
  • > Denis Bouclon, proviseur du ministère de l’Éducation nationale, est nommé délégué du gouvernement à Amiens (Somme).
  • > Gildas Barruol, administrateur général titulaire, est nommé délégué du gouvernement à Mulhouse, (Haut-Rhin).
  • > Vincent Lena, conseiller maître à la Cour des comptes, est nommé délégué du gouvernement à Grigny (Essonne).
  • > Halim Abdellatif, directeur de projet contractuel, est nommé délégué du gouvernement à Mantes-la-Jolie (Yvelines).
  • > Olivier Vandard, inspecteur d’académie, ministère de l’Éducation Nationale, est nommé délégué du gouvernement à Trappes (Yvelines).
  • > Laurent de Galard, administrateur général, est nommé délégué du gouvernement à Vénissieux-Saint-Fons (Rhône).
  • > Julien Tranier Lagarrigue, inspecteur de la Jeunesse et des Sports, est nommé délégué du gouvernement à Avignon (Vaucluse).
  • > Frédéric Vion, administrateur territorial hors classe, est nommé délégué du gouvernement à Toulouse (Haute-Garonne).
  • > Laurence Milliat, directrice d’hôpital, est nommée déléguée du gouvernement à Marseille (Bouches-du-Rhône).
  • > Henrietta Van Keeken, proviseur est nommée déléguée du gouvernement à Cayenne et à Kourou (Guyane).
  • > Laurent Pidoux, administrateur territorial, est nommé délégué du gouvernement à Roubaix/Tourcoing (Nord).
Mode d’action

Les délégués viendront en renfort des équipes déconcentrées de l’État pour une durée d’un an renouvelable une fois. Ils exerceront à temps plein à l’échelle exclusive du quartier. Les actions partenariales, notamment avec les habitants, répondront à deux ou trois priorités au maximum par quartier concerné. C’est le préfet de département qui les fixera selon les spécificités du territoire et sur la base du contrat de ville.

Instruction du premier ministre du 11/03/16