Ville.gouv.fr - Ministère de la Cohésion des territoires
Cliquez ici pour augmenter la taille du texte | Cliquez ici pour réduire la taille du texte | Cliquez ici pour la default taille du texte | imprimer la page Accédez à l'article en anglais
print
Trois grands pôles
#Organisation du CGET | 16/03/2017

Un commissariat organisé en trois grands pôles

La direction de la ville et de la cohésion urbaine

Issue de la fusion du Secrétariat général du Comité interministériel des villes (SG CIV) et de l’Agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances (Acsé), la direction de la ville et de la cohésion urbaine (DVCU) est chargée de la conception et de la mise en œuvre de la politique de la ville au plan interministériel, ainsi que de la mobilisation des moyens propres de cette politique, et notamment des crédits du Programme 147 « Politique de la ville ».

Elle conçoit cette politique au niveau national et anime son application dans les régions et les départements. Elle coordonne l’action des ministères en faveur des quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV), gère l’ensemble des instruments de celle-ci et assure la programmation et l’exécution de ses crédits. Elle anime les réseaux territoriaux et associatifs, conçoit et met en œuvre les actions permettant de développer la participation citoyenne et la co-construction de la politique de la ville avec les habitants des quartiers prioritaires.

La DVCU assure le secrétariat du comité interministériel égalité et citoyenneté et du Conseil national des villes (CNV), instance consultative. Elle assiste le ministre chargé de la ville dans l’exercice de la tutelle de l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (Anru) , ainsi que la cotutelle de l’Établissement public national d’aménagement et de restructuration des établissements commerciaux et artisanaux (Epareca) et de l’Établissement public d’insertion de la défense (Epide).

La direction des stratégies territoriales

La direction des stratégies territoriales est en charge des missions d’observation, d’analyse, d’études et de prospective du CGET. Elle est responsable de la production d’éléments notamment statistiques permettant de définir la stratégie du CGET, sa traduction dans les politiques publiques d’égalité des territoires et leur mise en œuvre opérationnelle qui font l’objet de publication et de diffusion. Elle conduit ses travaux directement en lien avec des chercheurs, des experts et des laboratoires de recherche. Elle abrite deux Observatoires : l’Observatoire des territoires et l’Observatoire national de la politique de la ville.

La direction du développement des capacités des territoires

Elle pilote la politique d’égalité des territoires pour les territoires à enjeux, les territoires fragiles, en mutation, en s’appuyant sur des outils de contractualisation.

Elle travaille sur un large champ thématique : accès aux services à la population, innovation, économie, aménagement et services numériques, réseaux de transports, développement local, tourisme, attractivité. Elle contribue également à l’élaboration d’une politique publique globale de développement territorial intégrée, fondée sur les besoins actuels et futurs des populations et activités, prenant en compte les interdépendances spatiales des territoires. Interlocuteur des différents acteurs territoriaux de l’État, elle est responsable de l’animation du réseau interministériel et territorial (SGAR, commissariats de massifs, Directions déconcentrées, réseaux et acteurs territoriaux). Elle assure le secrétariat du Comité interministériel aux ruralités et le suivi de la mise en œuvre des mesures décidées.

- Arrêté du 30 mai 2014 portant organisation du Commissariat général à l’égalité des territoires (CGET)

- Arrêté du 30 mai 2014 portant organisation des directions, des sous-directions, du secrétariat général, des pôles et des missions du Commissariat général à l’égalité des territoires (CGET)