Ville.gouv.fr - Ministère de la Ville
Cliquez ici pour augmenter la taille du texte | Cliquez ici pour réduire la taille du texte | Cliquez ici pour la default taille du texte | imprimer la page Accédez à l'article en anglais
print
Son financement
1er/02/2017

Présenté à Bercy, le 28 septembre 2016, le projet de loi de finances (PLF) 2017 souhaite maintenir l’effort budgétaire consacré aux secteurs prioritaires : éducation, emploi, sécurité, santé et solidarité.

1,4 milliard d’euros accordés par le PLF au ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sport, soit un budget en hausse de 8 % par rapport à 2016. Le budget de la politique de la Ville reste constant, à 411 millions d’euros. Un effort budgétaire en réponse aux enjeux du Gouvernement – sécurité et emploi, jeunesse, éducation – pour lesquels l’action du ministère se trouve en première ligne.

Zoom sur quelques axes phares du PLF 2017

Service civique universel

• + 96 M€ pour un objectif de 150 000 volontaires, en 2017. Les moyens financiers accordés portent aussi sur la création de 55 emplois (en services déconcentrés et à l’Agence du service civique) pour renforcer la montée en puissance du dispositif qui vise 350 000 jeunes ayant fait leur service civique, en 2019.

Secteur associatif

• 22 M€ mobilisés pour former 150 000 bénévoles et responsables du secteur associatif.
• 15 M€ pour financer (via le Programme investissement d’avenir) le déploiement de nouveaux projets dans le cadre du label « La France s’engage ».
• Les associations continueront à bénéficier de dispositifs d’aide à l’embauche, comme la « prime à l’embauche PME ».

Emploi et insertion

• Le dispositif « Garantie jeunes », qui propose un accompagnement renforcé vers l’emploi, sera généralisé en 2017.
• Deux nouveaux centres Épide, à Nîmes et Toulouse, seront ouverts en 2017. http://www.epide.fr/
• La formation des jeunes éloignés du marché du travail, des femmes et des habitants des quartiers prioritaires aux métiers du numérique, via le label « Grande École du Numérique », sera confortée. Objectif 2017 : 200 structures labellisées pour 10 000 personnes formées.
• L’Agence France Entrepreneur (AFE) se voit octroyer 10 M€ sur le budget du ministère (en complément de celui du ministère de l’Économie) pour soutenir le développement économique et l’entreprenariat dans les quartiers.

Politique de la ville

Avec un budget constant de 411 M€, la politique de la Ville fléchera notamment :

la réussite éducative avec 77 M€ ;
les adultes-relais, vecteurs de lien social dans les quartiers populaires, avec 67,2 M€ ;
le soutien au secteur associatif agissant en faveur de la cohésion sociale dans les quartiers, avec 200 M€ ;
une exonération fiscale pour les commerces de proximité de plus de 50 salariés réalisant un chiffre d’affaires de 12 M€.