Ville.gouv.fr - Ministère de la Cohésion des territoires
Cliquez ici pour augmenter la taille du texte | Cliquez ici pour réduire la taille du texte | Cliquez ici pour la default taille du texte | imprimer la page Accédez à l'article en anglais
print
Une journée nationale pour mobiliser les services de l’État sur les orientations 2017
#RÉSEAU TERRITORIAL DE LA POLITIQUE DE LA VILLE | 8/02/2017
Une journée nationale pour mobiliser les services de l'État sur les orientations 2017

Patrick Kanner et Hélène Geoffroy se sont adressés aux représentants des services de l’État en charge de la politique de la ville, le 6 février dernier, à l’occasion d’un séminaire de travail qui a réuni 115 d’entre eux. Objectif : diffuser les grandes orientations de l’année 2017, notamment autour de la mobilisation du droit commun, du logement et de la mixité sociale, du renouvellement urbain, des contrats de ville ou des conseils citoyens.

Dans son allocution d’ouverture, Patrick Kanner, ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports a tenu à rappeler les trois priorités des services de l’État en direction de la jeunesse : l’emploi, le développement de la culture de l’engagement, et la prévention de la radicalisation. La secrétaire d’État à la ville, Hélène Geoffroy, a mis, quant à elle, l’accent sur les enjeux de mixité sociale dans les quartiers et de participation des habitants, dans le prolongement de la loi en faveur de légalité et la citoyenneté, promulguée le 27 janvier dernier.

« Pour les Français – et singulièrement ceux visés par nos politiques publiques, les jeunes, les habitants des quartiers prioritaires – notre action [est utile] : des quartiers entiers ont changé de visage, de nombreux jeunes ont retrouvé des perspectives grâce aux emplois d’avenir, à la Garantie jeunes ou au service civique. Mais quand une injustice est réparée, notre devoir est de s’attaquer à la suivante. Il nous faut continuer inlassablement à se servir de la puissance publique, de l’État, pour régler les désordres et les injustices », a souligné le ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports. Il a notamment incité les acteurs de la politique de la ville à se mobiliser, en lien avec les missions locales et le tissu économique du territoire, pour que « les jeunes des quartiers prioritaires profitent pleinement de l’opportunité de la Garantie jeunes [et pour] diffuser une véritable culture de l’engagement dans notre pays ».

Au cœur de cette journée de travail, la circulaire d’orientations de la politique de la ville en 2017, mais aussi la mobilisation du droit commun au bénéfice des quartiers prioritaires et l’évaluation à mi-parcours des contrats de ville 2014-2020.

Zoom sur la circulaire

Au-delà de la poursuite des mesures des comités interministériels à l’égalité et à la citoyenneté, les orientations 2017 prennent en compte les enseignements de la Rentrée citoyenne de l’automne 2016.

Signée par les ministres chargés de la Ville, cette circulaire du 26 janvier 2017 axe ses priorités sur :

- le renforcement de l’appui aux associations de proximité ;
- les adultes-relais, qui devront avoir suivi la formation « Valeurs de la République et laïcité » d’ici la fin de l’année et seront conviés à une réunion annuelle sur chacun des territoires où ces médiateurs interviennent ;
- la reconduction des crédits accordés à la création, formation, informations animation et expertise des conseils citoyens ;
- la réussite éducative avec l’implication du ministère de l’Éducation nationale ;
- la lutte contre les discriminations via un plan d’action inscrit dans le contrat de ville ;
- la lutte contre la radicalisation, via des plans d’actions au niveau local, qui devront tous être finalisés d’ici la fin mars ;
- le renforcement de la présence des adultes et des activités en soirée, le week-end et pendant les vacances ;
- les relations police-population avec l’implication du ministère de l’Intérieur ;
- l’amplification du nouveau programme de renouvellement urba in ;
- le soutien au commerce de proximité.

Consulter la circulaire

Daniel Lenoir, directeur général de la Caisse nationale des allocations familiales, était invité à intervenir sur l’action de son organisme en direction des quartiers prioritaires la ville. Et Thierry Asselin, directeur opérationnel à l’Agence nationale pour la rénovation urbaine, a évoqué la phase de préfiguration du nouveau programme de renouvellement urbain.

Ont aussi été évoqués la politique d’attribution de logement social, le Programme de réussite éducative, le rôle des adultes relais et l’importance de la médiation sociale – un métier dont la professionnalisation et la reconnaissance vont désormais pouvoir s’appuyer sur une norme métier. Cette journée de travail a également permis de présenter les principaux enseignements de la Rentrée citoyenne et la circulaire sur les conseils citoyens, dont le rôle prend de l’ampleur.

Cette journée de travail a réuni 115 représentants des services de l’État : préfets délégués pour l’égalité des chances, sous-préfets villes, représentants des préfectures de région et de département, ainsi que des directions régionales de la jeunesse des sports et de la cohésion sociale et des directions départementales de la cohésion sociale et de la protection des populations.

Pour aller plus loin

Retour sur la Rentrée citoyenne sur : http://www.ville.gouv.fr/?rentree-citoyenne-en-quelques-mots

En bref n° 32 – « Médiateur social, un métier désormais reconnu et encadré » (janvier 2017)

Renforcement des actions en soirée, le week-end et au mois d’août dans les quartiers de la politique de la ville : lire le guide méthodologique du ministère de la Ville et du CGET.

© Sylvie Hervy/Communication du CGET